Comment faire du marketing d’influence et où trouver vos leaders de l’industrie

Le partenariat avec les chefs de file de l’industrie est depuis longtemps une stratégie de marketing fructueuse – les grandes marques font du marketing avec des personnalités sportives et des célébrités depuis des décennies. Pensez à des marques comme Gatorade ou Nike. Aujourd’hui, à l’ère du marketing des médias sociaux, le partenariat avec des personnes d’influence est non seulement devenu une nécessité, mais aussi un moyen de propulser de nouvelles marques sous les feux de la rampe.

Ce qu’il y a de bien avec le marketing d’influence, c’est que n’importe quelle entreprise peut y participer et qu’un partenariat solide aide les deux parties.

Dans cet article, je vais vous dire comment faire du marketing d’influence et les 3 meilleurs moyens pour les bons influenceurs pour votre marque.

Pourquoi utiliser le marketing d’influence ?

Le marketing d’influence peut générer des tonnes de hits sur votre blog, et augmenter votre propre influence sociale.

Les moteurs de recherche, comme Google, prennent maintenant en compte l’influence sociale dans le pagerank – ce qui signifie que plus vous avez d’influence sociale, plus votre référencement et votre SERP sont bons.

Établir des liens avec les personnes influentes de votre industrie augmente à la fois votre influence et votre confiance. Oui, le véritable influenceur que vous avez est votre client. Les personnes les plus influentes de l’industrie peuvent vous permettre d’atteindre un plus grand nombre de consommateurs ciblés. Ils peuvent également donner la confiance de votre marque en l’associant à de nouveaux marchés.

90 % des consommateurs et des lecteurs font confiance à la recommandation de leurs pairs. Faites appel à des pairs influents pour gagner la confiance de votre blog, et vous pouvez avoir une ruée de nouveaux lecteurs et clients vers les résultats financiers de votre entreprise.

Comment trouver les influenceurs de l’industrie

La clé pour commencer à utiliser le marketing d’influence est de trouver les leaders de votre industrie. Mais, comment faites-vous cela ?

Trois stratégies principales pour trouver vos influenceurs de l’industrie sont :

Outils de mesure de l'influence sociale
Plateformes de médias sociaux
Moteurs de recherche

Mesure de l’influence sociale

Les indicateurs d’influence sociale gagnent en importance dans le marketing des médias sociaux. Ces outils de mesure parcourent essentiellement les sites de médias sociaux, rassemblent et analysent les interactions, puis classent chaque personne et chaque entreprise en ligne selon leur influence sociale.

Il existe des douzaines d’outils de mesure de l’influence sociale que vous pouvez utiliser pour trouver et mesurer l’autorité des médias sociaux. Utilisez-les pour trouver et exploiter les blogueurs les plus influents de votre secteur.

Les trois principaux sites de mesure de l’influence sociale sont Klout, PeerIndex et Kred.

Klout :

Klout est la source de référence pour la plupart des mesures d’influence des médias sociaux. Il a été l’un des premiers sites de ce type, à partir de 2008. Il mesure plus de 400 indicateurs d’activité sur dix sites de médias sociaux comme Twitter, Facebook, Google+, LinkedIn, WordPress (c’est-à-dire votre blog), et même sur le site Klout lui-même.

Il rassemble les données à l’aide de leurs algorithmes et donne aux personnes et aux entreprises un score de 1 à 100 (100 étant le meilleur – et impossible – à obtenir). Vous pouvez utiliser le site pour trouver stratégiquement les influenceurs qui conviennent le mieux à vos besoins d’affaires.

En plus d’être le site de mesure d’influence le plus complet, le bonus de Klout est qu’il inclut spécifiquement l’influence des blogs. Lorsque vous créez du trafic vers votre blog, vous voulez vous connecter avec les meilleurs blogueurs de votre secteur.

Recherchez « social media » sur Klout pour trouver les meilleurs influenceurs des médias sociaux :

L’indice des pairs :

PeerIndex est similaire à Klout. Il mesure l’influence des médias sociaux en fonction des niveaux d’engagement des utilisateurs et de leur influence sur les plateformes de médias sociaux telles que Twitter, Facebook, Google+ et LinkedIn. Comme Klout, PeerIndex a ses propres algorithmes pour mesurer qui a de l’influence dans quels secteurs.

Ce site décompose les niveaux d’influence de façon plus granulaire dans chaque secteur, et il montre qui sont les personnes qui influencent. Si vous ciblez un marché spécifique, utilisez ces données pour établir des liens stratégiques avec des influenceurs de premier plan qui ont de l’influence sur votre lectorat de niche.

PeerIndex montre qui vos influenceurs influencent :

Kred :

Kred est un site complet qui vous permet de trouver des influenceurs clés, d’obtenir des informations exploitables et de trouver des renseignements sur vos concurrents. Il mesure les influenceurs de l’industrie sur un certain nombre de sites sociaux et utilise leurs propres algorithmes pour vous donner, à vous et à tous les autres, un score d’influence.

L’avantage de Kred, c’est qu’il mesure l’activité de sensibilisation et qu’il vous fournit ces données dans un format facile à lire. La fonction de sensibilisation est extrêmement bénéfique, car elle vous indique à quelle fréquence les personnes influentes retweet, répondent, partagent et mentionnent d’autres personnes (comme vous). Trouvez des influenceurs qui s’engagent fréquemment avec d’autres personnes, et ils sont plus susceptibles de partager vos articles de blog aussi.

Mari Smith est très influente et a un score de portée élevé pour les blogueurs :

D’autres sites de mesure et de mention de l’influence sociale incluent : Topsy, Tracckr, Radian6, Social Mention, Hootsuite, SocialBro, Buffer, Followerwonk,, Twitalyzer, Twello et Twtrland.

Une note sur les sites métriques de Twitter : Twitter a changé ses relations avec les API plus tôt cette année, ce qui a entraîné la fermeture de certains sites de mesure de Twitter ou des changements majeurs à leurs produits d’affaires. N’importe qui peut désormais accéder directement aux analyses Twitter, pas seulement les annonceurs payants.

E-MARKETING

L’e-marketing est un processus de planification et d’exécution de la conception, de la distribution, de la promotion et de la tarification de produits et services dans un environnement informatisé et en réseau, comme Internet et le World Wide Web, pour faciliter les échanges et satisfaire les demandes des clients. Il présente deux avantages distincts par rapport au marketing traditionnel. Le marketing électronique offre aux clients plus de commodité et des prix plus concurrentiels, et il permet aux entreprises de réduire leurs coûts d’exploitation.

Comme les entreprises offrent des services de cybermarketing et de magasinage en ligne, les clients peuvent obtenir de l’information sur le marché à partir de leur ordinateur ou de leur téléphone cellulaire et acheter des biens ou trouver des services sans quitter la maison 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (24 heures sur 24, 7 jours sur 7). Ils peuvent lire des annonces sur le Web ou par courriel, obtenir des coupons électroniques, voir des photos de marchandises, comparer les prix et faire des achats en quelques clics de souris, économisant ainsi le temps et l’argent qu’il leur faudrait pour magasiner en personne dans un magasin de brique et de mortier. Dans le même temps, les entreprises du commerce électronique peuvent réduire les coûts des canaux de distribution et de l’espace de stockage physique et répercuter ainsi les économies sur les clients.

Pour rendre l’e-marketing efficace et efficient, les responsables des affaires électroniques doivent connaître le comportement des clients en ligne, les techniques d’e-marketing, les coûts et avantages de l’e-marketing par rapport au marketing traditionnel, les pièges et les questions juridiques du e-marketing. Une discussion sur chacun de ces aspects suit.

COMPORTEMENT DES CLIENTS EN LIGNE

À la fin des années 1990, les acheteurs en ligne étaient principalement des personnes de vingt à quarante ans, très instruites et bien rémunérées. En 2003, les acheteurs en ligne représentaient un groupe démographique plus vaste, avec un âge moyen de 44 ans et un revenu annuel moyen des ménages de 65 000 $. Parmi ces clients, 50 % étaient des femmes et 50 % étaient des diplômées d’université. Selon un rapport publié en 2004 par le département du Commerce des États-Unis, en 2003, la recherche d’information sur les produits et services était la deuxième activité en ligne la plus populaire après le courriel ou la messagerie instantanée et 77 % des internautes américains de 15 ans et plus faisaient leurs achats en ligne. Les cyberclients ont fait des recherches sur les produits et services qu’ils envisageaient d’acheter en ligne. Leurs achats finaux, cependant, peuvent ne pas avoir été effectués en ligne.

Plusieurs raisons expliquent la réticence à acheter en ligne. Selon des études publiées en 2003 et 2004, 25 % des sites de commerce électronique n’affichent pas clairement un numéro de téléphone sur la page du service à la clientèle, 49 % des acheteurs en ligne n’ont pas trouvé facilement les réponses à une question et 88 % des acheteurs ont abandonné leur panier avant de passer à la caisse. Le Yankee Group, une firme de recherche basée à Boston, a indiqué que jusqu’au premier trimestre de 2003, le taux moyen de conversion des achats dans les magasins de briques et de mortier aux achats sur les sites de commerce électronique n’était que de 10 %.

La plus grande préoccupation des cyberclients est la sécurité et la confidentialité, suivie du prix, du coût de livraison, de la politique de retour, du service à la clientèle, de la conception du site, de la navigation, des achats en un clic et de la personnalisation. Les cybermarketeurs doivent assurer aux clients que leurs sites utilisent des systèmes à l’épreuve de la cybercriminalité pour protéger les renseignements personnels des clients et afficher clairement la déclaration de sécurité et de confidentialité sur leurs sites. Des prix concurrentiels, des rabais, des coupons électroniques, une livraison gratuite et des politiques de retour standard motivent les achats en ligne initiaux et les achats répétés. Néanmoins, le fait d’avoir besoin de trop de clics de souris pour naviguer sur un site, le manque d’aide facilement accessible, les difficultés techniques et le fait de demander trop d’informations sur les clients pour acheter des marchandises incitent souvent les acheteurs à abandonner leur panier d’achat en ligne avant de passer à la caisse.

TECHNIQUES D’E-MARKETING

Les techniques d’e-marketing peuvent être décomposées pour tirer et pousser le marketing. Le marketing pull est une technique passive par laquelle les acheteurs en ligne prennent l’initiative de demander des informations spécifiques sur le Web. Les moteurs de recherche, la publicité sur les produits/services, les e-coupons et les échantillons électroniques font partie du marketing pull. Par exemple, les cybermarketeurs peuvent enregistrer leurs sites, produits et services de commerce électronique auprès de moteurs de recherche tels que Google ou Yahoo, ce qui permet aux acheteurs en ligne de rechercher des informations sur les produits et services en utilisant Google ou Yahoo et de créer des liens vers leurs sites. De même, les e-commerçants peuvent également enregistrer leurs e-coupons et échantillons électroniques auprès de sites de e-coupons tels que ecoupons.com et de sites d’échantillons électroniques tels que yes-its-free.com.

Le marketing poussé est une technique proactive qui permet aux spécialistes du marketing électronique de  » pousser  » l’information sur leurs produits/services aux visiteurs du Web ou aux acheteurs sans qu’ils le demandent. La publicité par bannière, la publicité pop-up, la promotion par e-mail et le spamming font partie du marketing push. Par exemple, les spécialistes du emarketing peuvent louer un espace désigné auprès de fournisseurs de services Internet tels que America Online ou MSN pour leurs bannières publicitaires ou leurs pop-up. À l’aide de graphiques animés, de messages attrayants et de liens, le spécialiste du marketing électronique tente d’attirer les visiteurs vers leurs sites pour acheter leurs produits ou services. Cependant, de nombreux internautes trouvent ces publicités ennuyeuses et utilisent des logiciels qui bloquent les fenêtres contextuelles et les bannières publicitaires.